Actualités

Les élèves du collège Erckmann-Chatrian de Phalsbourg commémorent le centenaire de la première guerre mondiale

Par TATIANA DURR, publié le dimanche 25 novembre 2018 16:37 - Mis à jour le lundi 26 novembre 2018 15:50
visite-ossuaire-douaumont-2.jpg
Dans la continuité du spectacle, "Les sources sous les ronces ", auquel les élèves ont pu participer à la salle des fêtes de Phalsbourg le 7 novembre 2018, plus de 100 élèves de 3e du Collège se sont rendus à Verdun le 16 novembre 2018.

Il s'agissait de travailler le "devoir de mémoire" mais aussi la Bataille de Verdun. Cette visite encadrée par 8 enseignants (MMES MACK ,STEIBEL, VERDET et DURR ainsi que MM. FABRY, LEMIUS,SCHMITT  ET TRENTINI ) a permis aux collégiens de découvrir des lieux chargés d'Histoire et de mieux saisir les souffrances de cette bataille de la Première Guerre Mondiale.
Les élèves ont pu appréhender cette terre, "la zone rouge" transformée par les 60 millions d'obus tombés pendant les 300 jours et 300 nuits de combats qui ont duré du 21 février au 18 décembre 1916. La journée a commencé dans le froid et un dense brouillard, par la visite du fort de Douaumont pour comprendre le quotidien difficile des poilus dans les forts de Verdun. La matinée s'est poursuivie avec la visite très solennelle de l'Ossuaire de Douaumont. Cet ouvrage a été construit pour abriter les 130 000 ossements non identifiés retrouvés sur le champs de bataille de Verdun. Le groupe a compris l'ampleur de la bataille en parcourant les allées du cimetière militaire de Douaumont qui compte plus de 16 000 tombes et en découvrant le "Carré des Musulmans" à proximité. Les élèves ont continué leur journée en visitant la citadelle de la ville. Ils ont emprunté un parcours en suivant des saynètes sous forme d'hologrammes. Cette découverte prenait fin avec la scène du choix du Soldat inconnu qui repose sous l'Arc de Triomphe à Paris depuis le 11 novembre 1920.Le groupe a également parcouru un boyau de communication pour se mettre dans la peau d'un "poilu". Sur le trajet, le groupe a compris l'impact sur les civils en voyant les rues du village détruit de Fleury- devant-Douaumont, qui compte parmi les 9 villages totalement rasés pendant la guerre autour de la ville de Verdun et qui sont considérés comme villages "morts pour la France". Emotion et Histoire ont rythmé cette journée en cette année de commémoration du centenaire de l'armistice.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Une partie du groupe du Collège Erckmann Chatrian devant l'Ossuaire de Douaumont.